La Dame Blanche

tv_Depuis que nous sommes arrivés à Paris, nous n’avons pas vraiment pris le temps de sortir au théâtre ou à l’opéra. Ce sont pourtant des choses qui nous branchent mais c’est souvent quand on a la possibilité de faire les choses qu’on ne les fait pas ! Mais le week-end dernier, quand les parents de mon chéri nous ont rendu visite, ils nous ont entraîné au théâtre du Palais Royal, voir la Dame Blanche

Je suis terrorisée par les histoires de fantôme et encore plus par les esprits. Je me souviens avoir fais pas mal de cauchemars après avoir vu L’exorciste ou Paranormal Activity. Alors le mythe de la Dame Blanche n’en parlons pas ! Le concept de pièce de théâtre d’horreur mettait inconnu. On voit souvent des comédies ou des drames mais rarement orientés vers la peur. J’étais donc totalement intriguée par la pièce tout en ayant conscience que j’allais être mal à l’aise.

dame-blanche-theatre-1

Je vous raconte succinctement l’histoire sans trop en dévoiler. Malo Tiersen, gendarme de campagne, passe du bon temps avec sa maîtresse dans une vieille maison dans la forêt. Il lui promet de quitter sa femme mais cette dernière lui apprend qu’elle est enceinte. Il décide alors de prévenir sa maîtresse, une splendide artiste rousse, mais un drame se produit et nous plonge littéralement dans le noir.

Car oui, cette pièce est interactive avec le public. Tout commence avant même de s’asseoir. Les ouvreurs de salle nous mettent dans l’ambiance de part leur costume et leur voix monocorde et peu rassurante. Par la suite, des hommes-spectres surgissent de n’importe où afin de nous faire décrocher un cri. Une fois la pièce commencée, le public se transforme tantôt en bande de dealers, tantôt en manifestants caillassant les gendarmes. Et les décors, parlons-en des décors ! Tout est beau et parfaitement mis en scène. On passe naturellement d’une scène dans la forêt à une chambre de bébé par un mécanisme de rotation. Les quelques effets spéciaux fonctionnent bien (feuilles qui volent, statues qui parlent) et rajoutent un aspect mystérieux voire mystique à la pièce. Tout est fait pour que l’on reste sur ses gardes. Toutefois, l’humour n’est pas en reste. Il permet d’ailleurs de faire retomber la pression même s’il est parfois un peu trop présent et nous fait oublier le côté angoissant de l’histoire.

dame-blanche-theatre

Le jeu d’acteur n’est pas en reste. On retrouve Arthur Jugnot dans le rôle de Malo, le flic menteur et tourmenté, Anaïs Delva (vois française de la Reine des Neiges) jouant à la fois l’esprit frappeur et la sœur inquiète et Sébastien Pierre (que j’ai a-do-ré) dans le rôle du gendarme ripou mais également meilleur ami de Malo.

Cette pièce jongle entre humour et épouvante. On passe d’un état à l’autre sans s’en rendre compte. Le point négatif à mon sens se trouve dans le scénario. Comme je le disais à mon amoureux, si la pièce était un film, cela ne fonctionnerait pas. En effet, je trouve l’histoire trop en surface, pas assez profonde pour être originale. Mais le concept n’en reste pas moins très bon.

Pour résumé, je vous conseille vraiment de voir cette pièce qui vous ferra vivre un moment, particulier dirais-je, dans le magnifique décor du théâtre du Palais Royal.

Avez-vous cette pièce ? Qu’en avez-vous pensé ?

popcorn1

Publicités

12 réflexions sur “La Dame Blanche

  1. Lucie dit :

    Ils sont bizarres tes beaux-parents haha « Tiens allons voir une pièce d’horreur ensemble ce soir hinhinhin » xD
    Je ne connaissais pas, mais ça a l’air sympa en fin de compte ^^

Laisser un commentaire, une idée, un souvenir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s